La dernière décade a vu grandir une révolution dans de nombreux pays d’Europe. Les adolescents de tous milieux culturels ont commencé à utiliser des narguilés – une tendance qui se développa à grande vitesse, et aujourd’hui encore! Aujourd’hui, plusieurs centaines de cafés et de magasins proposent des narguilés (ou « shishas ») et des produits connexes. De plus en plus d’études mirent en garde contre les risques de fumer pour la santé. Le tabac contient de la nicotine et brûle, ou pire, est carbonisé.

Par ailleurs, le public devenait toujours plus conscient des effets nocifs du tabac. Des décisions politiques furent prises. En Allemagne, pays originaire de Shiazo, beaucoup de bars à shisha firent face à des problèmes existentiels après les interdictions de fumer touchant la gastronomie dans de nombreux pays d’Europe, spécialement en Bavière et en Rhénanie du Nord et Westphalie.

Une nouveauté bien meilleure que le tabac était nécessaire pour rendre la shisha attractive à toujours plus de personnes. C’est pendant une randonnée en montagne, en Suisse, que l’idée de Shiazo est née. Après quelques mois et un bon nombre d’expériences, Shiazo fut testé sur le marché pendant l’été 2010. Le nom était dérivé de « Shisha » et du prénom « Sophia ». Qui était visé? Des milliers de personnes commencèrent à vapoter Shiazo – un début incroyable!

Jusqu’au lancement final en automne 2010, des améliorations furent apportées: développement d’un liquide optimisé pour les minéraux, une meilleure granularité, et une communication plus précise et complète. La forte demande permit ensuite des réduction importantes dans le prix de revient, et donc de détail. Aujourd’hui, Shiazo coûte moins cher que n’importe quel tabac à shisha et les pierres à vapeur génèrent une saveur puissante et des nuages de vapeur denses et doux.